Avis et efficacité semelle orthopédique confortable, amortissante

Si le rôle de la semelle orthopédique ou orthèse plantaire se limitait au soulagement des pieds douloureux ou à la correction des inégalités de longueur de jambe il y a quelques années, aujourd’hui ce n’est plus le cas. En effet, on peut désormais s’en servir dans le traitement de nombreuses maladies du dos, mais aussi des membres inférieurs du corps. Qu’est-ce que c’est ? Dans quel cas l’utiliser ? Comment la choisir et quels sont les modèles les plus intéressants du marché ? Voici tout ce que vous devez savoir.

La semelle orthopédique, c’est quoi ?

L’orthèse plantaire est un accessoire médical prescrit et conçu par un professionnel de la santé (podiatre, podo-orthésiste, podologue ou orthopédiste-orthésiste) pour corriger une pathologie du pied. Elle est faite sur mesure et ne s’adapte donc pas à tous les types de chaussure. La plupart des podo-orthésistes conseillent d’ailleurs à leurs patients d’adapter leur orthèse à leur paire de chaussures favorites.

Très légère, la semelle médicale est également amovible. On la fabrique généralement avec du carbonésate, un matériau extrêmement complexe. On retrouve aussi la semelle en gel, en mousse, et celle en résine. Il faut savoir que la matière utilisée pour la fabrication de la semelle orthopédique sera souvent choisie en fonction de la pathologie à soigner.

Pourquoi et quand utiliser une semelle en gel ?

Les premières semelles amortissantes permettaient de redresser un pied déformé. Ainsi, on les utilisait par exemple pour soigner les pieds creux ou plats, pour les cas d’orteils en griffe, mais aussi pour corriger des problèmes d’hallus valgus.

Aujourd’hui, grâce à l’évolution de la science dans le domaine de la biomécanique humaine, la semelle médicale devient de plus en plus conseillée dans la vie de tous les jours.

La semelle orthopédique classique par exemple est recommandée pour soigner les pieds douloureux et pour permettre une correction ainsi qu’un gain en équilibre au quotidien. Elle est aussi utilisée par les personnes qui désirent simplement se sentir à l’aise et confortables dans leur chaussure. Il n’est alors pas très étonnant de retrouver ce type d’orthèse dans la plupart des chaussures de sport, des ballerines, mais aussi dans certains talons hauts comme les escarpins ou les bottines.

À part pour soigner les pieds douloureux, l’activateur plantaire est également utilisé pour les cas de lombalgies, de tendinites, d’arthroses des membres inférieurs ou de sciatiques. La semelle orthopédique thermoformée est la plus adaptée dans ces cas-là. En effet, elle permet au patient de répartir correctement ses pressions plantaires tout en augmentant sa surface d’appui au sol. Il en résulte un gain en confort et en équilibre qui réduit les chutes de tout genre. Les personnes âgées et les sportifs utilisent très souvent ce type d’orthèse.

Les semelles pour Affections épidermiques ou semelles AE quant à elle sont conçues pour les personnes qui souffrent de verrues, de cors et de tout autre type de problème épidermique. Le but de cette semelle orthopédique sera de supprimer la pression plantaire dans les zones concernées. Il n’est en effet pas très pratique de marcher avec une verrue ou un cor.
Les avis concernant l’efficacité de la semelle de sport divergent. Certains estiment qu’elles préviennent effectivement le mal de dos et traitent certains problèmes orthopédiques. D’autres par contre affirment qu’elles ne jouent aucun rôle, mais sont plutôt responsables de l’apparition de nouvelles douleurs.

La semelle de sport est-elle réellement efficace ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que les effets d’une orthèse plantaire ne sont pas toujours immédiats. Les muscles du corps doivent en effet s’habituer à la semelle orthopédique et il se peut qu’à certains moments, l’on ressente une gêne, un inconfort ou de nouvelles douleurs lors des premières semaines.

C’est certainement pour cette raison que la plupart des spécialistes estiment qu’il est nécessaire de patienter au moins un (1) mois avant de voir les premiers résultats. Au-delà de ce temps, le patient sera libre de revenir voir son orthopédiste pour un réajustement s’il ne ressent aucune amélioration ou s’il n’arrive toujours pas à s’habituer à son nouvel équipement de santé.

L’efficacité d’une semelle orthopédique dépend aussi de la précision de la prescription. En d’autres termes, si cette dernière n’est pas adaptée à la pathologie, le patient risque d’aggraver son cas ou de fragiliser son pied. Consulter un spécialiste en cas de doute est la méthode la plus sûre pour avoir une orthèse plantaire performante. Il est d’ailleurs possible de se faire rembourser par l’assurance si certains critères sont remplis.

Condition de remboursement d’une semelle orthopédique

La première chose à savoir, c’est que les semelles coûtent 5 à 50 euros à peine, et sont remboursées par une assurance uniquement si elles ont été régulièrement prescrites par un médecin.

L’offre de remboursement d’une semelle orthopédique variera d’un organisme à un autre. La plupart des mutuelles acceptent de rembourser 100 % du tarif de responsabilité en proposant même en prime quelques avantages (deuxième paire annuelle, 100 % prix réel, forfait ‘’petit appareillage’’, etc.).

La Sécurité sociale, quant à elle, ne prendra en charge que 27 % de ce même tarif soit environs 18 à 27 euros sur une paire de 80 ou 150 euros à condition que l’orthoprothèse ne soit ni ‘’proprioceptive’’ ni fabriquée en séries.

Dans tous les cas, un débit établi par un podologue pourra faciliter les démarches. Le plus important sera de choisir une semelle orthopédique qui répond réellement au besoin du patient.

Comment choisir son orthèse plantaire ?

L’activateur plantaire se choisit généralement en fonction de quelques critères de base :
– Le type de pathologie : les orthèses classiques s’adaptent aux douleurs simples et peuvent être utilisées par tous sans prescription médicale. Les semelles actives par contre soignent des pathologies graves et nécessitent donc l’avis du spécialiste,
– Le poids et l’âge du patient : une personne âgée n’utilisera pas le même type d’orthoprothèse qu’un enfant,
– L’activité sportive du patient : la semelle orthopédique peut servir pour l’escalade, la marche, la course à pied ou pour tout autre type d’activités.

Une orthèse plantaire nécessite un maximum d’entretien. Il est recommandé d’éviter de placer son orthèse près d’une source de chaleur. L’orthoprothèse doit aussi être régulièrement lavé à l’eau savonneuse pour éviter les mauvaises odeurs. Le revêtement supérieur de certains modèles-sur-mesure pourra même être changé si la matière est abîmée.

Top 3 des meilleures semelles orthopédiques du marché

Isermeo semelle en gel

Assemblées à partir de mousse EVA et de coussinets en gel, la semelle orthopédique isermeo est conçue pour améliorer vos performances et réduire vos douleurs durant la pratique de vos activités sportivex. Elle dispose d’une couverture supérieure qui évacue l’humidité pour permettre à vos pieds de rester au sec. Ce modèle Isermeo s’adaptera facilement à vos espadrilles, vos bottes et vos chaussures de travail.

Semelles silicone Sofit

Grâce à son gel de silicone, sa fibre de velours et son gel de silice antibactérien, l’orthoprothèse Sofit a tout pour vous garantir un confort, une stabilité et un équilibre parfait toute la journée.
Cette semelle orthopédique en silicone vous offrira également un soutien maximal du pied et favorisera l’alignement naturel de votre corps ainsi que le positionnement idéal de votre cambrure. Elle sera idéale pour vos courses à pied et pour l’escalade.

FootActive Comfort

Les orthèses FootActive Comfort ont été conçues pour soulager et traiter efficacement la douleur au talon et à la plante du pied, la tendinite d’Achille ainsi que l’épine calcanéenne. Cette semelle orthopédique dispose pour cela d’une coupelle talonnière profonde pour le réalignement du pied et de la cheville et d’une voûte plantaire solide qui permet au pied d’avoir un excellent appui. Les FootActive Wear sont utilisables avec les baskets, les bottes de ville, mais aussi celles de travail.