Comprendre et soulager la contracture ou douleur musculaire dos

La douleur musculaire dos est un mal qui touche toutes les tranches d’âge. Selon les études, il s’agit en effet d’une affection dont souffrira un jour ou l’autre 75 à 80 % de la population. Elle se caractérise généralement par des douleurs dans le bas du dos et parfois dans toutes les régions qui y sont rattachées. Vives et tenaces, ces dernières sont difficiles à être identifiées empêchant ainsi les personnes concernées d’avoir une bonne qualité de vie.

Contracture musculaire dos : quelles en sont les causes ?

La douleur musculaire dos est un mal dont les causes sont inconnues dans 90 % des cas. Pendant longtemps, elle a été associée à une mauvaise posture ou un faux mouvement. Et pourtant, cette affection n’est rien d’autre que la résultante d’une mauvaise coordination entre les différents muscles lombaires.

Des traumatismes, des efforts physiques trop intenses ainsi que le port de charges lourdes peuvent également être à l’origine d’une rupture de plusieurs faisceaux de fibres. On parle alors de déchirure musculaire dos. Celle-ci cache très souvent une ancienne lésion musculaire mal réparée, une fatigue des muscles et un échauffement insuffisant chez les sportifs.

Il arrive aussi que la douleur musculaire de dos soit provoquée par une inflammation dont l’origine est diverse. Très difficiles à diagnostiquer, les douleurs ici sont mécaniques et finissent par se dissiper. Les victimes peuvent ainsi pendant 10 ans ou plus souffrir de mal de dos. Les symptômes peuvent être exacerbés par
• des contractures musculaires ;
• des perturbations au niveau de l’articulation entre deux vertèbres ;
• une maladie (arthrose, ostéoporose, tumeurs, infection, scoliose…) ;
• des conditions externes (port de chaussures à hauts talons, stress prolongé) ;
• l’obésité ou le tabagisme
• des séquelles d’un traumatisme.

Reconnaître les symptômes d’une douleur musculaire au dos

D’une intensité variable, les symptômes de la contracture musculaire du dos persistent généralement entre quelques jours et plusieurs semaines. Les victimes se plaignent alors d’une douleur localisée ou diffuse, vive ou lancinante et qui débute après un exercice ou pendant le repos. La région basse du dos est alors très concernée.

Le mal peut s’étendre à la nuque, aux fesses et le long de l’arrière des jambes ou des cuisses. On parle alors respectivement de sciatique et de cruralgie. Lorsqu’il s’agit d’un processus inflammatoire, la douleur musculaire en bas du dos est souvent maximale la nuit. Dans le cas d’une contracture massive des muscles, un point dur est remarqué à la palpation.

Un mal de dos accompagné de douleurs essentiellement nocturnes, de fuites urinaires, de difficultés à uriner, à bouger un membre doit être pris au sérieux. Il en est de même pour les douleurs musculaires qui font suite à un traumatisme, se situant dans le haut du dos, le thorax, le bras gauche et la mâchoire. Ses symptômes ainsi que l’apparition de fièvre, toux, sueurs, faiblesse, vertiges sont des exceptions pour lesquelles il faut très vite consulter un médecin.

Les solutions pour en finir avec la douleur musculaire dos

Une fois le diagnostic posé, la contracture musculaire au dos peut être très vite prise en charge. A cette fin, on peut recourir à trois solutions.

Traitement médical

Des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont souvent prescrits à des horaires précis. La dose dépend alors de l’état de santé du patient. A la médication, est associé un suivi régulier avec un kinésithérapeute.

Activités sportives

La meilleure solution pour éviter le mal de dos est de pratiquer une activité physique dans le respect du temps d’échauffement requis. En effet, il existe des exercices qui permettent de muscler le dos et d’apporter un certain équilibre entre les différents groupes de muscles pour soulager la douleur musculaire au dos. C’est le cas notamment des exercices de stabilisation et des sports comme la natation, la marche, le yoga, le vélo, le gainage.

Des postures à adopter au quotidien sont également essentielles pour aider à garder une bonne santé. Par ailleurs, il faut rappeler que le stress est un grand amplificateur de la contracture musculaire du dos. Pour le réduire, des techniques de détente et relaxation peuvent être utilisées.

Solutions naturelles

L’homéopathie, la phytothérapie, l’aromathérapie ne sont pas en marge du traitement contre la douleur musculaire du dos. Cela passe par l’utilisation de plantes reminéralisantes (ortie, Lithotame), anti-inflammatoires (Harpagophytum, Cassis) et des huiles essentielles (d’Eucalyptus, de Gaultherie) ou de massage.

Les bons gestes pour éviter la douleur musculaire dos

Les douleurs dorsales prennent du temps à disparaître. Des gestes au quotidien permettent de supporter les malaises et d’en réduire l’intensité. Ainsi, dans un premier temps, il faut veiller à ce que certains équipements utilisés favorisent une bonne posture. C’est le cas notamment des chaises, du matelas et des chaussures.

L’autre chose très importante à faire quand on souffre de douleur musculaire dos est de maintenir les activités quotidiennes et physiques. En effet, le repos au lit pourrait rendre la douleur musculaire du dos chronique. Il faut donc bouger pour permettre aux muscles de retrouver la coordination qu’ils ont temporairement perdue.